https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Renaud Girard: «Une occasion unique pour la stratégie française»

Un monde passablement désuni. C’est ainsi qu’un observateur impartial aurait pu résumer le spectacle qu’a donné la Conférence sur la sécurité de Munich, qui s’est tenue les 15 et 16 février 2020. Créé en 1962 par Ewald von Kleist, un ancien officier allemand qui était l’un des rares comploteurs contre Hitler de 1944 à avoir survécu, ce forum annuel est devenu le grand rendez-vous mondial pour les questions stratégiques. Son intérêt est que la liberté d’expression y demeure sacrée et qu’il est fréquenté par les plus grands acteurs géopolitiques de la planète.
Cette année, on y a vu monter d’un cran l’acrimonie de la rivalité sino-américaine. Le secrétaire américain à la Défense a traité les Chinois de «voleurs» (de technologies). Le ministre chinois des Affaires étrangères a répliqué un peu plus tard, en traitant les Américains de «menteurs». Jusqu’à l’année dernière, les États-Unis exprimaient toujours deux inquiétudes stratégiques de même degré, l’une à l’égard de la Chine et l’autre à l’égard de la Russie. Aujourd’hui la crainte de l’hégémonisme chinois l’emporte très clairement sur le souci d’une résurgence possible de l’impérialisme russe.
Lire la suite de la Chronique

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !