https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Système Macron : quand tombent les masques


Natacha Polony a raison qui nous dit que l’affaire Mila est un assez extraordinaire révélateur. Sans revenir en détail sur les faits, on va quand même rappeler que la jeune fille a été victime d’agressions sexistes, homophobes et racistes de la part d’internautes se plaçant pour l’insulter sous l’autorité d’Allah. Dès ce moment-là, une rafale d’infractions pénales suscitant en réponse, l’usage justifié d’une liberté fondamentale. Rappelons au passage qu’elle a été moins vulgaire qu’un des pitres de France Inter, radio de service public payée par les citoyens, chantant que « Jésus étant pédé, il fallait l’enculer ». L’usage de cette liberté fondamentale entraînant un massif et terrifiant lynchage comportant à nouveau sexisme, homophobie et racisme et surtout, nouvelle délinquance de masse avec des menaces de mort dont on sait que s’agissant de l’islam il ne faut pas les prendre à la légère. Tout le monde sait les conséquences, déscolarisation, protection policière pour la famille de Mila, vie bouleversée et saccagée.

Force est de constater à quel point, dans ces quelques jours les masques sont tombés. Tout d’abord à tout seigneur tout honneur l’État qui envoie sur les plateaux sa Garde des Sceaux socialiste qui en profite pour rétablir le délit de blasphème. Après avoir demandé à un procureur d’ouvrir une enquête préliminaire scandaleuse contre la victime. Un État qui s’avère incapable de faire respecter la loi et d’apporter aux citoyens de ce pays la sécurité à laquelle ils ont droit. Incapable d’assurer à la jeune Mila une scolarisation pourtant obligatoire, incapable d’assurer sa sécurité et celle de sa famille autrement qu’en l’entourant de gardes armés (!). Incapable d’assurer une répression sans faiblesse des centaines d’infractions commises puisqu’encore aujourd’hui, alors qu’il faut ne faudrait que quelques minutes pour identifier les auteurs, il n’y a eu aucune arrestation, aucune garde à vue, aucun déferrement, aucune comparution immédiate. La justice est autrement diligente dès lors qu’il s’agit de réprimer férocement le mouvement social.
Lire la suite de l'article
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !