https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le Figaro - FigaroVox - Opinions, débats, controverses autour de l'actualité

Causeur.fr

Valeurs Actuelles

Libres ! Libres !!

https://lnogues.keybase.pub/libres/libres1.pdf
La France, dont la devise, au fronton de ses mairies, commence par « Liberté » et qui est un des berceaux historiques de la Liberté et des Droits de l‘Homme, s‘éloigne chaque jour un peu plus de cet idéal humaniste pour se rapprocher de la menace totalitaire. Pourtant, personne n‘ose le dire. La campagne électorale qui bat son plein à l‘heure où ces mots sont écrits le démontre. La Liberté est pourtant en danger, et ceci en grande partie parce qu‘elle est mal comprise de nos contemporains, dont une part toujours plus grande n‘a rien connu d‘autre que la sociale-démocratie égalitariste et jalouse de ses moutons. L‘actualité nous donne pourtant chaque jour les indices de cette érosion croissante de la Liberté et des malheurs qui la remplacent. Ainsi, l‘artisan boucher dont la municipalité impose un nouveau plan de stationnement dans sa rue et qui perd 20% de son chiffre d‘affaires d‘un jour à l‘autre. La grand-mère qui recueille une petite chevrette destinée à une mort certaine et qui se fait persécuter par l‘administration au motif d‘un animal potentiellement dangereux. La mère qui voit son fils irrémédiablement alité destiné à une longue agonie sans la moindre chance de vie, qui après la lui avoir donnée, voudrait l‘aider à ne plus la subir. Cet architecte de 55 ans qui se suicide pour quelques dizaines de milliers d‘euros devant l‘hôtel des impôts de Créteil en ce début 2012, laissant ce mot à l‘administration : « Vous voulez ma peau, vous l‘avez ». Ce couple de kinésithérapeutes qui fin 2011 se suicide pour 196 000 euros que la caisse primaire d‘assurance maladie leur réclame, suite à une suractivité vue comme forcément louche, laissant deux enfants orphelins. Par ailleurs, il est devenu très difficile dans ce pays qui se veut libre de s‘afficher libéral, sous peine de quolibets, mépris, honte ou insultes. Paradoxe, ou plus probablement illustration de la profonde méconnaissance dans laquelle bien des Français sont maintenus à l‘égard de ce que le libéralisme est réellement. Il faut dire que les enjeux politiques sont forts, notre jacobinisme indécrottable et viscéral faisant assez mauvais ménage avec les principes individualistes et de « laissez-faire » de la – véritable – doctrine libérale. Devant ces aberrations, cette inculture et ces dérives, nous avons eu l‘idée d‘un livre qui contribue à ramener la Liberté à l‘ordre du jour en donnant la parole à cent libéraux de tous horizons pour qu‘ils affirment, ensemble, mais chacun à sa façon, leur attachement à la Liberté et aident le lecteur à se réveiller. Cent auteurs, cent sujets précis sur cent pages recto-verso pour éclairer le lecteur et l‘amener à se rendre enfin compte combien la Liberté est naturelle, simple, compréhensible, morale et moderne et pourtant tellement méconnue. 
Cent auteurs, cent idées, cent fois deux pages pour se rassurer et se dire qu‘on n‘est pas seul à vouloir plus de liberté, à ne comprendre ni les politiques ni les politiciens. Mais aussi approfondir des questions très diverses mais toutes essentielles ou d‘actualité et conclure que c‘est encore la liberté qui constitue le meilleur socle à l‘organisation sociale actuelle et future. Le collectif « La Main invisible » n‘est ni une association, ni un parti. Simplement des individus qui chérissent la liberté et qui se sont transformés en auteurs pour elle. Il fait référence à la célèbre image inventée par le grand économiste Adam Smith dès 1755, et rendue célèbre en 1776 dans La Richesse des Nations, pour illustrer le mécanisme abstrait et spontané du marché. Comme elle, notre groupe s‘est formé spontanément, par bénévolat et adhésion à un projet d‘ouvrage qui semblait évident et nécessaire. Nous avons eu l‘immense honneur de coordonner les auteurs du Collectif pour produire ce livre. Les auteurs sont des hommes et des femmes d‘origines, professions, formations et cultures très diverses. Tous ont contribué bénévolement à ce projet, leur seule motivation commune ayant été de participer à une initiative de sensibilisation de nos concitoyens à la liberté et au libéralisme, tous étant convaincus de l‘immense supériorité économique, sociale et morale d‘une société libre.
Vous qui ouvrez ce livre, ce dont nous vous remercions déjà, nous souhaitons que vous le refermiez en ayant envie de parler de liberté autour de vous, ouvertement et en ayant confiance en l‘Homme. Un libéral, c‘est un individu qui croit en l‘Homme, un humaniste convaincu qui a confiance en chacun et en la liberté. Nous comptons sur vous.  Cela suffirait à faire de ce projet un peu fou un véritable succès. Bonne lecture.

« La chance de la littérature, c’est d’être associée aux destins de la liberté dans le monde : elle reste une forme fondamentale de contestation et de critique de l’existence. »

Mario Vargas Llosa 




§  Avant-Propos
§  Préface (Frédéric Bastiat, L’État)
§  Introduction (Damien Theillier)


1. Le Libéralisme : Principes

§  1. Le Libéralisme, Gros Mot en France (Michel Berr)

§  2. Qu’Est ce qu’Etre Libéral ? (Cora de Paillette)

§  3. Jésus, ce Libéral (Didier Maréchal)

§  4. Des Idées Vieilles Comme le Monde (Gérard Dréan)

§  5. La Propagande Antilibérale (Charles Anderson)

§  6. La Droite Française est-elle Libérale ? (Serge Schweitzer)

§  7. Chine Libérale vs. France Communiste ? (Christian Brunet-Lévitan)

§  8. Libéralisme et Propriété Privée (Henri Lepage)

§  9. La Responsabilité Illimitée (Patrick Madrolle)

§  10. Vertu et Capitalisme (Silvère Tajan)

§  11. Les Fondements Moraux du Libéralisme (Jacques de Guenin)

§  12. Moralité et Tolérance du Libéral (Damien Theillier)

§  13. Universalité des Principes Libéraux (Marc Lassort)

§  14. Origine de la Justice et du Droit (Emmanuel Bommert)

§  15. L’Impôt Mène Toujours à la Révolution (Thomas Heinis)

§  16. L’Impôt Immoral (Kevin Brookes)

§  17. La Désobéissance Civile (Alphonse Crespo)

§  18. Le Libéralisme Peut-il Être « Ultra » ? (Sandro Da Silva)


2. Mon Travail, mon Argent

§  19. La Liberté de Commercer (Pierre-Yves Novalet)

§  20. Le Génocide Batelier (Lionel Bridiers)

§  21. Exister en Toute Liberté (Héloïse De Smet)

§  22. L’Honneur des Entrepreneurs (Guillaume Nicoulaud)

§  23. Taxi ! Vous êtes Libre ? (Stanislas Mozoluk)

§  24. Le Triste Déclin du Port de Marseille (Bernard Dimessaglio)

§  25. Les Délocalisations (Frédéric Vanderplancke)

§  26. Le Protectionnisme (Ronny Ktorza)

§  27. La Concurrence (Philippe Rouzet)

§  28. Égalité Homme / Femme ? (Nathalie Beffa)

§  29. Le SMIC Français, Antisocial ? (Michel de Poncins)

§  30. L’État Prend la Moitié de Votre Salaire (David Vincent)

§  31. Retraites, ou l’Avenir en Servitude (Ludovic Delory)

§  32. Retraite Individuelle : Éthique et Efficace (Yann Henry)

§  33. Impôts et Taxes (Gabriele Lafranchi)

§  34. Les Effets Pervers de l’Impôt (Frédéric Wauters)

§  35. Paradis Fiscaux et Enfers Fiscaux (Thierry Afschrift)

§  36. Qu’est-ce que « la Monnaie » ? (Pascal Salin)

§  37. L’Imposture de l’Euro (Philippe Simonnot)

§  38. Spéculation et Marchés Financiers (Benoît Malbranque)

§  39. Les Dettes Souveraines (Pierre Lemieux)

§  40. La Banque Libre (Nathalie Janson)


3. Mes Enfants, Notre Avenir

§  41. Dérives Familiales de l’État-Providence (Xavier Collet)

§  42. Rôle de l’Éducation (Thibaud Denolle)

§  43. La Curiosité, l’Excellence et le Plaisir (Christian Jacomino)

§  44. Pour une Éducation Libérale (Thierry Guinhut)

§  45. Se Réapproprier la Recherche (Guillaume Varès)

§  46. L’Inculture Économique des Français (Jean-Louis Caccomo)


4. Ma Vie, Ma Décision

§  47. La Passion de la Raison (Kevin Mailly)

§  48. La Subsidiarité (Jacques Gautron)

§  49. Langues Régionales et Liberté (Pierre Toullec)

§  50. Presse et Liberté d’Expression (Valentin Becmeur)

§  51. L’immigration (Grégory Perrachon)

§  52. Nation Individualiste (Stéphane Geyres)

§  53. Liberté et Développement Économique (Emmanuel Martin)

§  54. Le Risque, une Affaire Individuelle (Marian Eabrasu)

§  55. L’Usage de la Drogue (Antoine Lagneau)

§  56. Production Personnelle de Cannabis (Gilles Branquart)

§  57. Le Poker (Gilles Laurent)

§  58. Aux Armes Citoyens (Jan Laarman)

§  59. Liberté, Égalité... Même pour les Gays (Frédérick Carles-Font)

§  60. Euthanasie : Le Droit au Choix (Ulrich Genisson)

§  61. Vivre Libre, Vivre Bien (François-René Rideau)

§  62. La Morale, une Affaire Individuelle (Jérémie Rostan)

§  63. Vers Quelle Société Évoluer ? (Patrick Aubin)


5. Mes Risques, Ma Protection

§  64. Tous Différents, mais Tous Égaux (Jean-Philippe Paile)

§  65. Le Droit de se Défendre (Henry Trèsétroy)

§  66. Personne sur le Carreau (Patrick de Casanove)

§  67. Protéger, c’est Desservir (Alain Cohen Dumouchel)

§  68. Les Monopoles (David Attia)

§  69. La Sécurité Sociale Mise en Concurrence (Thierry Falissard)

§  70. Système de Soins (Guy-André Pelouze)

§  71. Libéraliser le Marché du Travail (Gabriel A. Giménez-Roche)

§  72. Lutter Contre la Misère (Nelly Champion)

§  73. Libéralisme et Pauvreté (Bruno Levy)

§  74. Foncier Réglementé, Familles Mal Logées (Vincent Bénard)

§  75. L’Environnement (Christiane Chavane)

§  76. Le Vrai Prix de l’Énergie (Ludovic Lassauce)

§  77. L’Écologie de Marché (Corentin de Salle)

§  78. Fraternité Libérale vs Solidarité Administrative (Alexandre Gitakos)


6. L’État : Oppression et Inefficacité

§  79. Assoiffés de Pouvoir (Georges Kaplan)

§  80. Des Élus, pour Quoi Faire ? (Alain Toullec)

§  81. La Justice Sociale (Daniel Tourre)

§  82. La Dynamique des Finances Publiques (Philippe Lacoude)

§  83. Les Subventions (Guilhem d'Urbal)

§  84. Relance et Dépense Publique (Véronique de Rugy)

§  85. Le Lobbying (Alex Korbel)

§  86. Les Raisins de l’Absurde (François d’Ancony)

§  87. Libérons Culture et Innovation ! (Jean-Baptiste Gevart)

§  88. 94% des Journalistes de Gauche ? (Denis Hubert)

§  89. État Souverain, Souveraineté Menacée (Emmanuel Garessus)

§  90. Culture et Cultures (Pascal Titeux)

§  91. L’État, Faux-Monnayeur Permanent (Nicolas Houtrique)

§  92. Le Droit « Punisseur » (Christophe Ozimek)

§  93. Vivre Sous la Coupe Policière (Christophe Chalvignac)

§  94. La Peine de Mort (Jean-François Nimsgern)

§  95. L’État Illusionniste (Gérard Dalardot)

§  96. Le Principe de Précaution (Bastien Moyet)

§  97. Théorie des Choix Publics (Bertrand Lemennicier)

§  98. La Démocratie ne Protège pas la Liberté (Christian Michel)

§  99. Science Fiction Libérale (Sylvain Gay)

§  100. La Panarchie (Alain Genestine)


https://lnogues.keybase.pub/libres/libres2.pdf
Depuis toujours en France, et désormais dans de plus en plus de pays, il est de bon ton d’afficher son anticapitalisme, d’affirmer son souci de sauver la planète ou de critiquer le marché pour ses nombreuses « déficiences » supposées. On peut y brandir son communisme sans honte des millions de victimes de ses régimes, mais il y est indécent de critiquer l’État mammouth, au simple titre des principes des Lumières, aujourd’hui éteintes dans la plupart des esprits. Parce qu’au quotidien le capitalisme mondial assure chaque jour l’accroissement de notre niveau de vie, il ne nous saute pas aux yeux combien ledit mammouth engloutit ni combien il freine notre prospérité commune. Pourtant, on commence à le voir, la pauvreté s’installe, le chômage perdure, les revenus traînent, l’aisance n’est pas au rendez-vous. Par exemple, selon l’Index of Economic Freedom, la France en vingt ans a perdu 1 point d’indice (de 64,4 à 63,5) pour être désormais 70ème au monde, là où l’Allemagne, déjà 5 points devant nous en 1995, a encore gagné 5 points (de 69,8 à 73,4) à la 18ème place. Pour comparaison, sur ces mêmes vingt ans, la Suisse 4ème en 2014 est passée de 76,8 à 81,6 points sur cette période. En clair, la France stagne là où le monde dans son ensemble se libère et prospère. Comme de plus en plus d’entre nous profitent des prétendus avantages sociaux, nous ne savons plus, ou n’osons démasquer, ce qu’il faut pourtant qualifier d’inversion des services publics. Ainsi jadis, les gens d’armes protégeaient les bonnes gens sur les routes des bandits de grands chemins. Nos gendarmes ont désormais pour ordre d’user du radar envers les vacanciers innocents plutôt que de courir derrière les agresseurs des banlieues. De même, on tolérera tout ou presque d’un fonctionnaire ou d’un assisté social, mais gare à l’entrepreneur qui osera réclamer un droit au chômage alors qu’on lui a imposé de cotiser à fonds perdus. Ce livre est à la fois une suite, un hommage et un complément à l’idée initiale lancée il y a deux ans par notre ami Ulrich Génisson, grand absent de ce volume mais que nous tenons à saluer. « Libres ! » premier opus a su montrer la justesse des idées libérales et la force de conviction qui peut venir d’un ouvrage où cent styles, cent énergies, cent compétences s’unissent bénévolement pour rappeler que la liberté de tous est le bien le plus précieux que chacun puisse espérer. « Libres ! » fut écrit juste avant les élections présidentielles françaises de 2012. Deux ans plus tard, encore plus enfoncée dans le socialisme et gangrenée d’un étatisme pathétique, la France semble ici ou là ouvrir un œil vague aux idées libérales Ŕ du moins à des idées loin d’être nouvelles et radicales, mais empreintes de principes libéraux. Chaque jour un peu plus, on voit des gens qui, peu à peu, se rendent compte qu’il « ne faut pas croire ce que nous disent les journaux », que la liberté non seulement correspond à leurs attentes, mais qu’en plus elle est humaniste, juste et source de prospérité. 
« Libres ! » opus 1 visait à faire découvrir la richesse, les multiples facettes des idées libérales. Montrer qu’elles pouvaient se nicher dans la monnaie, dans l’éducation, sur les péniches, chez les mototaxis ou encore dans la spéculation. Ce second volume prend une optique plus active et plus approfondie. Il se veut proposer des sujets d’actualité, des pistes pour mettre la liberté en musique, des explications encore plus précises, des éclairages sur l’avenir de notre société qui sera forcément une société libre. Car l’utopie réside bien dans l’étatisme. Cent auteurs, cent sujets précis sur cent pages recto-verso Ŕ ce sont en fait cent un auteurs et textes que nous avons finalement retenus Ŕ pour éclairer le lecteur et l’amener à se rendre enfin compte combien la liberté est naturelle, simple, compréhensible, morale et moderne et pourtant tellement méconnue. Cent auteurs, cent idées, cent fois deux pages pour se rassurer et se dire qu’on n’est pas seul à vouloir plus de liberté, à ne comprendre ni les politiques ni les politiciens. Mais aussi, pour approfondir des questions très diverses mais souvent essentielles, ou des sujets d’actualité. Et chaque fois conclure que c’est encore la liberté qui constitue le meilleur socle à une juste organisation sociale actuelle et future. Le collectif « La Main invisible » n’est ni une association, ni un parti. Simplement des individus qui chérissent la liberté et qui se sont transformés en auteur pour elle. Il fait référence à la célèbre image inventée par le grand économiste Adam Smith dès 1755, et rendue célèbre en 1776 dans La Richesse des Nations, pour illustrer le mécanisme abstrait et spontané du marché. Comme elle, notre groupe s’est formé spontanément, par bénévolat et adhésion à un projet d’ouvrage qui semblait évident et nécessaire. Nous avons eu l’immense honneur de coordonner les auteurs du Collectif pour produire ce livre. Les auteurs sont des hommes et des femmes d’origines, professions, formations et cultures très diverses, tout comme les sympathisants déclarés. Tous ont contribué bénévolement à ce projet, leur seule motivation commune ayant été de participer à une simple initiative de sensibilisation de nos concitoyens à la liberté et au vrai libéralisme, tous étant convaincus de l’immense supériorité économique, sociale et morale d’une société libre.
Vous qui ouvrez ce livre, ce dont nous vous remercions déjà, nous souhaitons que vous le refermiez en ayant envie de parler de liberté autour de vous, ouvertement et en ayant confiance en l’Homme. Un libéral, c’est un individu qui croit en l’Homme, un humaniste convaincu qui a confiance en chacun et en la liberté de tous. Nous comptons sur vous. Cela suffirait à faire de ce projet un peu fou un véritable succès. Bonne lecture. 

« L’avancée des idéaux libéraux exige que chacun de nous ... atteigne ce degré d’excellence dans la compréhension et l’expression qui inspirera les autres à en chercher un comme mentor de la philosophie libérale. »

Leonard E. Read Auteur de “I, pencil”, in Elements of Libertarian Leadership 


  • Avant-Propos (Stéphane Geyres, Nicolas Prin)
  • Avertissement
  • Préambule : Murray Rothbard, « L’État dans les affaires »
  • Préface - Jalon pour l'avenir (Serge Schweitzer)
  • Introduction (Stéphane Geyres)
Points de Vues de Libéraux

Aspects Cachés de la Liberté

Mythes à la Peau Dure

Mieux Comprendre la Liberté

La Société Libre, Demain

Agir pour sa Liberté

Agir pour la Liberté

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !