https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Institut Thomas More : Montée aux extrêmes · La Russie, l’Ukraine et nous

Scandale sanitaire et éthique : la marchandisation du corps des enfants - Par Laurent Sailly

L’opinion doit être informée de ce qui pourrait bien apparaître demain comme un des plus grands scandales sanitaire et éthique: la marchandisation du corps des enfants, consommateurs à vie de produits chimiques hormonaux commercialisés par les firmes pharmaceutiques. Une cinquantaine de psys, médecins et intellectuels dénoncent une "emprise idéologique sur le corps des enfants" faite au nom de l'émancipation de "l'enfant-transgenre".


“Nous ne pouvons plus nous taire sur ce qui nous apparaît comme une grave dérive commise au nom de l’émancipation de l'”enfant-transgenre”“, signe, dans une tribune d’un collectif de professionnels de l’enfance et de chercheurs (médecins, psychiatres, juristes, philosophes…) associées à l'Observatoire des discours idéologiques sur l'enfant et l'adolescent, publiée par L’Express.

1.“Une épidémie de transgenres“

Il y a peu, la psychanalyse Élisabeth Roudinesco semait le trouble en déplorant dans l’émission Quotidien, diffusée sur TMC, "une épidémie de transgenres". "Pourquoi tant de trans ?" reprend, comme en écho, l'écrivaine Claude Habib dans l'introduction de son dernier essai La question trans (Gallimard).


“Il y a près de dix ans, on avait environ dix demandes par an. En 2020, c’est dix demandes par mois (uniquement pour la région Île-de-France)“, révèle Jean Chambry, pédopsychiatre responsable du CIAPA (Centre intersectoriel d’accueil pour adolescent à Paris) au sujet des demandes de “transition“.

2.Une idéologie LGBTQI+ dangereuse

Qu'une personne adulte désirant faire le chemin vers l'autre sexe en ait la possibilité et le droit, tout le monde y est favorable. Mais le mouvement militant veut faire pression en coulisses sur les institutions et les organisations internationales pour révolutionner notre définition de l'identité sexuelle. Les activistes font tout pour que l'on repère de plus en plus tôt la transidentité chez les mineurs, au motif, tout à fait réel par ailleurs, qu'ils sont maltraités par leurs camarades.

Les signataires de la tribune dénoncent “ce rapt de l’enfance“, ainsi que les “discours mensongers relevant de l’idéologie“: on change son prénom, on lui administre des bloqueurs hormonaux à la prépuberté et l'on intervient chirurgicalement ensuite. Notre société permettrait-elle d'affirmer son identité sexuelle à 12 ans ?

3.Un scandale sanitaire et éthique

L’opinion doit être informée de “ce qui pourrait bien apparaître demain comme un des plus grands scandales sanitaire et éthique […] : la marchandisation du corps des enfants“. On “en fait des patients à vie : consommateurs à vie de produits chimiques hormonaux commercialisés par les firmes pharmaceutiques“.

“On fait croire aux enfants qu’une fille pourrait devenir un garçon et inversement parce qu’ils l’auraient décidé sans même l’avis des adultes, et ce, de plus en plus jeune.“ On passe sous silence les dépressions, suicides et tentatives de “détransition“ de ceux qui regrettent leur acte.
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police