https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Patrick Stefanini: «Il faut s'attendre à une aggravation de la pression migratoire»

Des milliers de personnes ont rejoint l'enclave espagnole de Ceuta cette semaine et d'importants mouvements de population ont eu lieu au Niger. Patrick Stefanini analyse le regain des mouvements migratoires et explique l'importance de la coopération européenne en la matière.


FIGAROVOX. - Depuis lundi 17 mai, des milliers de personnes en provenance du Maroc ont rejoint l'enclave espagnole de Ceuta. Quelles sont les causes de ce nouveau mouvement migratoire ?

Patrick STEFANINI. -
L'enclave espagnole de Ceuta a vu ses frontières avec le Maroc, qui sont une des portes d'entrée dans l'Union européenne, faire l'objet d'un véritable assaut collectif. Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière. Les tensions diplomatiques entre le Maroc et l'Espagne au sujet de la partie du Sahara revendiquée contre le Maroc par le Polisario peuvent expliquer ce qui s'est passé. Elles nous rappellent que les mouvements migratoires peuvent être instrumentalisés par des États tiers pour exercer une pression politique sur certains États membres de l'Union européenne. La Libye et la Turquie s'étaient déjà livrées à un chantage migratoire à l'encontre de l'Italie et de la Grèce avec des conséquences dévastatrices pour l'Europe.

Cette fois-ci, l'Espagne a tenu bon comme elle l'avait fait il y a deux mois aux Canaries et comme la Grèce l'avait fait, avec le soutien de Frontex, fin février 2020. Il faut s'en féliciter car le contrôle des frontières extérieures de l'Europe est une priorité absolue. Sans ce contrôle, la libre circulation au sein de l'Union européenne tournerait à l'anarchie et à l'invasion. Ce que chaque État membre fait pour contrôler sa frontière extérieure participe de l'intérêt collectif de tous les pays de l'Union européenne. Et, dans un arrêt de février 2020 passé inaperçu dans notre pays et rendu à propos de Ceuta, la Cour européenne des droits de l'Homme a justifié ce contrôle et la possibilité pour les États membres de refouler sans formalisme juridique les migrants qui tentent de franchir irrégulièrement et par la force les frontières extérieures.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !