https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Un sommet européen de somnambules ? - Par Edouard Husson

Alors que la question d’une restriction des exportations des doses de vaccins produites au sein de l’UE sera au cœur des débats, les 27 pourraient bien remettre en cause l’un des dogmes européens sans véritablement réfléchir aux implications de court comme de long terme de leur décision.


Atlantico : L’Union européenne menace de bloquer les exportations du vaccin d’AstraZeneca si elle ne recevait pas d’abord les livraisons promises. Alors que l’Europe a toujours mis un point d’honneur à respecter les contrats, est-elle en train de sortir de la naïveté de ceux qui jouent toujours selon les règles dans un monde où tout le monde triche ?

Edouard Husson :
Je suis moins optimiste sur les bonnes intentions de l'Union Européenne et moins catégorique sur les mauvaises intentions du monde extérieur. Il faut d'abord bien se rendre compte que l'enjeu des vaccins révèle la grande faiblesse - je dirais même le déclassement des pays de l'Union. Non seulement la France et l'Allemagne, qui avaient autrefois une puissante industrie pharamaceutique, ont été distancées dans la course au vaccin - et se sont révélées incapables d'aider leurs petites entreprises capables, à la différence de "Big Pharma", de concevoir et fabriquer des vaccins dans les temps demandés. Mais les deux premières puissances de l'UE ne sont pas capables de vacciner leur population au rythme où le font les USA et la Grande-Bretagne. Là-dessus vient se greffer le fait que la Commission Européenne ne brille pas particulièrement par sa capacité à pallier les ratés des Etats. Il y a désormais, dans l'Union, une situation dramatique: par exemple la Commission Européenne essaie de bloquer les importations de vaccins Spoutnik que voudraient mettre en oeuvre certains pays, dont l'Allemagne, pour avancer dans la vaccination. Et puis, le Conseil européen va mal se passer du fait des plaintes des "petits", comme la Croatie ou l'Autriche, qui ont le sentiment d'être servis après les grands pays. Alors qu'ensuite la Commission Européenne fasse effectuer une descente de police sur un site de conditionnement du vaccin AstraZeneca, en répandant l'information infondée qu'il s'agissait de stocks clandestins destinés à être exportés clandestinement en Grande-Bretagne, est pour le moins pathétique. Je comprends bien que cette Union en mauvais point cherche un bouc-émissaire et le trouve dans la Grande-Bretagne post-Brexit mais, en dehors de l'UE, cela ne trompe personne.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !