https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

“Roulette russe sanitaire” : la colère d'un patron d'un syndicat policier

Valeurs actuelles. Pourquoi êtes-vous en colère ?

Philippe Capon. Après les personnels soignants , les policiers sont une des professions en première ligne face au virus de puis la décision du président de la république de passer en mode confinement il y a quelques jours maintenant... Depuis le 26 Février 2020, avec mes collaborateurs à l'UNSA Police, nous avons attiré l'attention de l'administration sur la situation... Nous nous sommes très rapidement inquiétés des conditions dans lesquelles s'effectuait le contrôle aux frontières, non seulement dans les aéroports mais aussi à la frontière italienne.
J'ai demandé aux collègues de la PAF (Police aux frontières) et aux collègues CRS, appelés en renfort pour le contrôle des frontières, s'ils étaient aidés par des équipes médicales pour filtrer les personnes rentrant dans notre pays. Non seulement ce n'était pas le cas mais en plus on demandait aux policiers de monter dans des bus bondés sans moyen de protection... A chaque fois que je suis intervenu auprès de l'administration, on me répondait la même chose:  « si les policiers portent des masques ils vont créer une psychose dans la population» ! La vraie raison, c'est qu'à ce moment-là, l'administration savait déjà qu'elle manquait de matériel, qu'elle manquait de masque et qu'elle était incapable de nous protéger... Des chiffres erronés nous ont même été donnés, évoquant 25 millions de masque en stock et bientôt 200 millions...

Oui je suis en colère et j'accuse tout ceux qui ne savaient que parler de psychose, d'avoir annoncé des stocks qui n'ont jamais existé, encore moins en février 2020, de n'avoir mis en place aucun contrôle sanitaire pour tous ceux qui rentraient en France. Aujourd'hui nous "payons" encore cette absence d'une gestion de crise. Déjà à Lubrizol, le matériel de protection faisait défaut mais ils semblent n'en avoir tiré aucun enseignement...

Christophe Castaner a-t-il sous-estimé la crise ? Qu'attendez-vous de lui?
Lire la suite de l'entretien sur ValeursActuelles.com

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !