https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Turquie : la crise des migrants, ou la faillite de l’humanitarisme politique

« Nous devons faire preuve d’humanité ! » Voilà la phrase qui tient désormais lieu de doctrine géopolitique à la France, et d’ailleurs aussi à l’Union européenne. La France ne sera bientôt plus, à strictement parler, un Etat ; elle est en train de se transformer en une sorte d’organisme étatique humanitaire. Et le nouvel épisode de la crise des migrants, initié par le président turc, est probablement l’évènement qui aura le mieux mis en lumière ce phénomène très contemporain de « croix-rougisation » politique.

L'Europe manque de volonté politique pour répondre au défi lancé par Erdogan

Soyons clairs : La pression migratoire actuelle aux portes de la Grèce n’est pas, en soi, un défi politique majeur. Elle pourrait être aisément contenue, à condition qu’existe une volonté politique ferme. Une volonté politique consistant à exercer une double pression, à la fois sur les populations prétendant entrer sans autorisation sur le territoire européen (et a fortiori national) et sur la Turquie. Force est de constater que cette volonté politique fait cruellement défaut. C’est donc bien par notre faiblesse politique que cette problématique relativement mineure devient peu à peu une crise majeure. Mais de quelle nature est cette faiblesse ? Qu’est-ce qui paralyse à ce point la pensée et l’action politiques français et européens ? La réponse tient en un mot : l’humanitarisme !
Lire la suite de l'article sur le site de Valeurs Actuelles

Aidons-les

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !