https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Ivan Rioufol: «La Ve République, dénaturée par le Covid»


Le Covid empoisonne la démocratie française. Au prétexte de faire la «guerre» au virus, le chef de l’État s’est approprié trop de prérogatives. Le 21 janvier, Emmanuel Macron prévient, face à des étudiants: «Je ne pourrai pas rouvrir tout de suite les bars, il va falloir attendre un peu.» Ce «je» n’est pas seulement anecdotique: il dévoile la concentration du pouvoir, une vérité officielle, la marginalisation des contradicteurs. Ce même jour, le président s’emporte: «Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs!» Le 31 mars 2020, il s’était agacé des «irresponsables» qui critiquaient sa gestion de la crise. Or cette expression d’une opposition serait moins virulente si les contre-pouvoirs institutionnels pouvaient jouer leur rôle d’amortisseur. La susceptibilité de Macron est celle d’un dirigeant isolé qui voit dans la divergence une agression personnelle. Faudrait-il que la rue se mobilise pour se faire entendre ?

La politique sanitaire, déployée par un état d’urgence reconduit, ne met pas seulement en cause des libertés. Ce choix de société, décidé arbitrairement, dénature aussi l’équilibre de la Ve République. L’Assemblée nationale, dominée par LREM, est une chambre d’enregistrement. Le Sénat, dans l’opposition, est contraint à la figuration. L’Élysée est le théâtre du monologue de son locataire. Le sénateur LR Philippe Bas s’inquiétait, dans Le Monde du 15 janvier, d’un président qui «décide de tout». Bas: «Malgré les exhortations du Sénat, le gouvernement refuse désormais de soumettre sa règle sanitaire à l’autorisation régulière du Parlement.» C’est le Conseil scientifique et ses experts non élus qui, au bon vouloir du chef de l’État, inspirent la politique de la nation. Ces prophètes de malheur annonçaient le pire après Noël et le jour de l’An: la catastrophe n’a pas eu lieu. Pour eux, l’apocalypse est pour demain. Ils sont les propagateurs du mortel virus de la peur.

Rester libre ! la newsletter gratuite du Courrier des Stratèges

Rester libre ! la newsletter gratuite du Courrier des Stratèges
Parce que rester libre est plus que jamais notre devoir moral et le sens de notre humanité, dans un monde de plus en plus autoritaire....
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !