https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Mathieu Bock-Côté: «Identitaires et djihadistes: la fausse équivalence»


Un étrange sentiment d’urgence anime Gérald Darmanin, qui ne cache plus sa volonté de dissoudre Génération identitaire, ce mouvement spécialisé dans les coups d’éclat médiatiques, et qui faisait encore parler de lui, récemment, en essayant de bloquer symboliquement la frontière aux immigrés illégaux, ou du moins, de révéler à l’opinion publique qu’il s’agit d’une passoire. On peut assurément se désoler de sa vision de l’identité française et européenne et la critiquer plus que sévèrement. On peut aussi mettre en garde contre le type d’activisme qu’il privilégie. Cependant, la justice n’a rien retenu contre ses militants. Et on voit mal par quelle contorsion mentale on peut en faire un mouvement factieux, à moins de le juger coupable d’outrage idéologique, ce qui n’est peut-être qu’une forme nouvelle du blasphème. Dans une démocratie, on ne demande pas arbitrairement l’abolition d’un mouvement simplement parce que ses idées nous révoltent. La radicalité, aussi désagréable soit-elle, est tolérée dans un État de droit pour peu qu’elle ne soit pas violente.

À LIRE AUSSI :Génération identitaire dans le viseur de l’État

Génération identitaire est un étrange sujet de fixation. Car l’appel à sa dissolution est indissociable d’une hantise nouvelle, celle de l’ultradroite, qui menacerait la France de gestes séditieux et violents. S’il existe toujours des groupuscules d’ultradroite qu’il est naturel que le ministère de l’Intérieur surveille, il faut raison garder. Dans un monde où le fascisme est vaincu, l’antifascisme, devenu parodique, a besoin de se créer artificiellement ses ennemis pour se justifier comme posture rhétorique. L’américanisation des esprits pousse ainsi certains, en France, à voir poindre chez elle la menace d’un suprémacisme blanc imaginaire en ses frontières. Le régime diversitaire révèle ici la névrose à grande échelle qu’il engendre: c’est en réalité l’islamisme qui menace la France mais il ne se donne le droit de le critiquer qu’en n’en faisant qu’un visage parmi d’autres de «l’intolérance», qui ne serait jamais liée à une culture ou une religion particulière. Autrement dit, pour se donner le droit de combattre l’islamisme, il se croit obliger de transformer Génération identitaire en ennemi public et d’en exagérer l’importance. La manœuvre a la subtilité d’un bulldozer.

Rester libre ! la newsletter gratuite du Courrier des Stratèges

Rester libre ! la newsletter gratuite du Courrier des Stratèges
Parce que rester libre est plus que jamais notre devoir moral et le sens de notre humanité, dans un monde de plus en plus autoritaire....
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !