https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Institut Thomas More : Montée aux extrêmes · La Russie, l’Ukraine et nous

L’islam en France, terrain de convoitise des États musulmans et des organisations islamistes mondiales - Par Alexandre Del Valle

Pour Alexandre del Valle, les récents rapprochements tactiques entre la Grande Mosquée de Paris et les Frères musulmans – sur fond de rivalités avec les instances marocaines et le CFCM – montrent que l’on est encore loin de voir naître un islam de France et des “Lumières” et donc de pouvoir contrer efficacement le prosélytisme islamiste qui appelle les musulmans à ne pas s’intégrer et à former une communauté séparée hostile à l’Occident.


Le 20 novembre dernier, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz a été reçu par l’Institut européen des Sciences humaines, (IESH), qui forme les imams européens et qui est issu de l’ex-UOIF, la branche française des Frères musulmans. Rappelons que l’IESH, d’où sont sortis moult islamistes fréro-salafistes dont certains “ont mal tourné” (dixit le juge Trévidic), applique la stratégie frériste fondée sur l’entrisme et la subversion des lois et libertés des sociétés ouvertes au profit de l’islamisation (Takmine planétaire) dont les musulmans d’Occident sont perçus comme des pionniers à condition de ne pas s’assimiler, de croître et de vivre en conformité avec une “charia de minorité” à visée “séparatiste”. L’IESH, créé, basé à Château-Chinon et donné par Mitterrand en 1982 pour un euro symbolique, propose notamment “des colonies de vacances pour des 6-10 ans, avec 5 heures de Coran par jour”, condamne les lois françaises interdisant le hijab dans les lieux publics, est lié au Qatar et se réfère théologiquement au fanatique Youssef al-Qardaoui, auteur d’un best-seller adressé aux musulmans, Le Licite et l’Illicite, qui permet de frapper les épouses récalcitrantes, qui maudit les juifs et qui donne les trois motifs pour lesquels la charia permet de tuer en dehors de la guerre sainte du jihad : l’adultère, l’apostasie et le blasphème…
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police