https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Nicolas Baverez : Et si la démocratie disparaissait sous nos yeux ?

« L’histoire ne se répète jamais à l’identique. Le XXIe siècle ne retourne pas aux grandes guerres, aux catastrophes économiques ou aux idéologies du XXe : ce sont les années1930 et1950 qui reviennent vers nous, sous la forme d’une crise existentielle de la démocratie ».


Et si la démocratie disparaissait sous nos yeux. Impensable ? Pourtant, elle se trouve aujourd'hui en état d'urgence, menacée par ses propres citoyens tentés par la démagogie et l'autoritarisme. Loin de prendre la mesure du danger, nous détournons le regard sur la corruption insidieuse de nos institutions et de notre vie publique. Nous nous rassurons à bon compte en moquant les dirigeants populistes ou en les réduisant à une simple parenthèse qui se refermera vite. L'histoire du XXe siècle nous rappelle que la démocratie est fragile ; qu'à tout moment, l'État de droit et l'esprit de modération sur lesquels elle repose peuvent s'effondrer ; que les régimes liberticides s'installent pour durer. Il est donc grand temps de nous attaquer aux maux qui rongent nos sociétés : la montée des inégalités, le désarroi identitaire, la contagion de la violence. Les nations libres doivent reprendre en mains leur destin. Non par l'emballement des passions protectionnistes ou nationalistes mais par un travail patient pour réengager les citoyens dans la vie publique, conforter les classes moyennes, transformer le capitalisme, répondre aux défis de la révolution numérique et du changement climatique, reconstruire un ordre international. Le seul antidote efficace à la crise de la démocratie, c'est la liberté politique !

Nicolas Baverez: « Face à l'explosion populiste, nos démocraties peuvent mourir »

Dans son nouveau livre, « L'Alerte démocratique » (1), l'essayiste Nicolas Baverez explore les causes du formidable tournant historique que constitue le recul des démocraties dans le monde depuis maintenant plusieurs années. Dans un entretien aux « Echos », il en explique les ressorts. Et livre quelques pistes pour en sortir.

Lire la suite de l'entretien dans les Echos

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !