https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Loïk Le Floch-Prigent et Nathalie MP Meyer : Emission de CO2... à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

Atlantico.fr : L'affirmation de l'étude OXFAM indiquant que 1% des plus riches émettent deux fois plus de gaz à effet de serre que la moitié la plus pauvre de la population est complètement erronée selon vous?

Nathalie MP Meyer :
Les rapports d’Oxfam se suivent et se ressemblent. Qu’ils proviennent de la maison mère comme le célèbre rapport annuel sur les inégalités dans le monde ou de sa remuante succursale française dirigée par l’ancienne ministre et ex-présidente des Verts Cécile Duflot, ils tracent leur petit chemin idéologique selon trois codes aussi éprouvés qu’immuables :

· Toujours jeter le pavé dans la mare à quelques jours d’un sommet international ou d’une grande réunion champagne-petits fours afin de bénéficier de l’attention maximale des médias et des décideurs.

À l’instar du rapport sur les inégalités qui est systématiquement publié avant le Forum économique mondial de Davos, la nouvelle publication nous est arrivée pile à la veille de l'Assemblée générale de l'ONU qui s'ouvre ce jour et qui va notamment plancher sur le monde post-Covid. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, on assiste à une intense récupération écologique et climatique de la situation sanitaire ; il aurait été étonnant qu'Oxfam ne participe pas à la fête.

· Toujours trouver un ratio ou une comparaison numérique propre à stupéfier et culpabiliser l’opinion publique, à défaut d’avoir le moindre sens économétrique réel.

Ainsi, le rapport sur les inégalités est toujours merveilleusement calibré pour nous prendre à la gorge tant il décrit un monde de misère noire soumis à la volonté implacable d’une poignée de personnes. En 2016, nous apprenions que « 62 personnes possèdent autant que la moitié de la population mondiale ». À vous faire dresser les cheveux sur la tête ! En 2017, ce chiffre est tombé à 8. Et pas n’importe quels 8 : huit hommes ! Inégalités ET discriminations des femmes, tout va vraiment de pire en pire.

Le rapport du jour n'échappe pas à la règle si ce n'est que les riches sont non seulement odieusement riches mais également odieusement responsables d'une part odieusement élevée du réchauffement climatique : "Les 1 % les plus riches sont responsables de deux fois plus d’émissions que la moitié la plus pauvre de l’humanité".

· Toujours placer la méthodologie au service de la conclusion voulue.

Ici, la méthodologie est simple : les émissions de CO2 dues à la consommation ont été attribuées aux ménages en fonction de leurs revenus, et encore ne s'agit-il que d'estimation d'émissions. Autrement dit, l'idée consiste à dire que plus on est riche plus on consomme et plus on consomme, plus on pollue et émet des gaz à effet de serre.


https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !