https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Saint Augustin "La Cité de Dieu" (412/413-426/427) : Penser l'histoire du salut et l'autonomie du politique - Par Jean-Marie Salamito


Avec la Cité de Dieu, saint Augustin a écrit une oeuvre apparemment de circonstance, marquée par le sace de Rome en 410, appelée à devenir un des classiques les plus commentés de la pensée occidentale. Autour de cette idée de deux "cités" qui se juxtaposent sans cesse, une régie par l'amour de Dieu et des hommes, l'autre pas l'égoïsme et l'orgueil, Jean-Marie Salamito montre qu'Augustin a cherché sans relâche les conditions qui permettent à l'homme de vivre dans l'amitié et la paix.

Œuvre collective : De Platon à Soljenitsyne, revenir aux sources de la pensée politique (mechantreac.blogspot.com)

JEAN-MARIE SALAMITO est professeur d'histoire du christianisme antique à Sorbonne-Université, dont il dirige l'école doctorale "Mondes antiques et médiévaux".


En août 410, Rome est pillée par Alaric. « L'univers s'écroule », écrit saint Jérôme. Le choc suscitera longtemps rancours et polémiques : quelle protection avaient assurée à Rome les tombeaux des apôtres Pierre et Paul, et les reliques de tant de martyrs ? Pour l'évêque d'Hippone, Augustin, la question n'est pas là. Dans son esprit se dessine une fresque où le désastre de 410 serait ramené à sa juste dimension - un événement parmi d'autres dans une histoire en train de se faire. Il publie en 413 les dix premiers livres de La Cité de Dieu, sans savoir que l'élaboration de l'ensemble - vingt-deux livres - lui prendrait treize années. La Cité de Dieu n'a donc rien d'un ouvrage de circonstance. Les livres I à X sont une entreprise de liquidation du paganisme religieux et culturel ; Augustin y réfute les thèses des païens, pour qui tout le bien procédait de l'observance des cultes anciens, et tout le mal de leur abandon. Viennent ensuite douze autres livres, qui définissent la nature des deux cités telles qu'elles vont selon l'éternelle sagesse de Dieu : « Deux amours ont bâti deux cités : celle de la terre par l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu, celle du ciel par l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi ». Dans Les Confessions, c'était au plus intime de chacun que se menait la lutte pour la primauté de l'amour de Dieu ou de l'amour de soi. La Cité de Dieu est, en quelque sorte, Les Confessions à l'échelle du monde.
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !