https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Institut Thomas More : Montée aux extrêmes · La Russie, l’Ukraine et nous

Eric Verhaeghe : Sainte simplification administrative, priez pour nous, pauvres administrés


La simplification administrative est le serpent de mer des plans, des programmes, des trains de mesure de chaque gouvernement, un peu comme la formation professionnelle, qui est réformée tous les 5 ans, ou comme la durée du travail. Accolée au « choc » depuis la boîte à outils de François Hollande, pour devenir le gimmick du « choc de simplification », cette opération sera probablement mise sur le tapis par Jean Castex à l’occasion du plan de relance. Un projet de loi de simplification vient en tout cas d’être déposé sur le bureau de l’Assemblée. Il devrait être débattu à la fin du mois. 
Ce qu’on sait de la simplification administrative selon Jean Castex

Selon toute vraisemblance, le plan de relance aura l’ambition de favoriser le développement industriel, notamment en simplifiant la relocalisation de certaines usines. Le projet de loi qui en découle devrait également annoncer la numérisation de certaines procédures administratives.

On entend bien ici l’enjeu crucial de ce volet pour la réussite du plan de relance, ce qui, au passage, rappelle que les milliards du plan compteront moins que la façon dont ils seront utilisés. En l’espèce, prévoir des mesures de relocalisation, sans faciliter les opérations administratives de réinstallation des entreprises serait une erreur majeure : on le sait, la délocalisation des usines françaises est au moins autant due aux tracasseries bureaucratiques qu’aux impôts divers et variés dont nos entreprises sont bardées. Pour le gouvernement, s’exposer au risque de « bad buzz » causé par des usines qui ne viennent pas rapidement parce que les procédures de réinstallation sont interminables, coûteuses, et épuisantes, est un problème politique majeur.

Donc, il faut concevoir « l’ingénierie administrative » en même temps que le financement de ces relocalisations. Et au passage en profiter pour donner quelques coups de massue à des lourdeurs que la compétitivité de notre industrie ne peut plus supporter sans subir des dommages irréversibles.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police