https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Patrick Stefanini : Immigration. Ces réalités qu’on nous cache


L'immigration électrise périodiquement notre débat public. Mais son irruption sur la scène politique et médiatique se fait le plus souvent à partir de données anciennes, incomplètes ou habilement maquillées. Une méconnaissance de la réalité, entretenue par l'extrémisme d'un côté, par le politiquement correct de l'autre.

Ce livre dresse le tableau de l'immigration en France depuis vingt ans. Il permet d'en finir avec le déni soigneusement orchestré par quelques démographes ayant pignon sur rue, lesquels tentent d'occulter la réalité de la vague migratoire massive qui affecte notre pays.
Préfet de région et Conseiller d'État, Patrick Stefanini a consacré à ce problème une grande partie de sa vie professionnelle, dans les divers postes de responsabilité qu'il a occupés auprès de Robert Pandraud, Alain Juppé, Dominique de Villepin et enfin Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux. Il a retiré de cette expérience concrète des convictions fortes qu'il exprime ici sans détour. Il décrit l'impuissance de nos gouvernements à maîtriser l'immigration alors même que la France, affaiblie économiquement, a vu ses capacités d'accueil se restreindre et a laissé s'abîmer son modèle social. Il constate l'échec de nos efforts d'intégration en raison du chômage de masse, mais aussi du repli identitaire et de la poussée du fondamentalisme islamique chez les nouveaux immigrants.
Il formule aussi des propositions précises, à rebours des mots d'ordre simplistes des uns et de l'aveuglement des autres : contrôle des frontières extérieures de l'Europe, dépôt des demandes d'asile hors du territoire français, révision radicale de notre politique d'aide au développement, et enfin refonte des règles d'acquisition de la nationalité française.
C'est désormais la cohésion de notre société qui est en jeu. Pour reprendre le contrôle de l'immigration, Patrick Stefanini appelle à faire les choix devant lesquels la France recule depuis vingt ans.



Patrick Stefanini : «Nous avons perdu le contrôle de notre politique migratoire»


GRAND ENTRETIEN - Pour écrire son livre Immigration. Ces réalités qu’on nous cache, Patrick Stefanini s’est livré à une enquête rigoureuse et approfondie sur des chiffres qu’aucun gouvernement ne veut rendre publics depuis plus de trente ans.

Avant de diriger la campagne présidentielle de François Fillon en 2017, Patrick Stefanini a consacré l’essentiel de sa carrière de haut fonctionnaire à l’immigration. Son baptême du feu, comme il le raconte dans Immigration. Ces réalités qu’on nous cache, c’est l’affaire des «101 Maliens»: en octobre 1986, huit mois après son arrivée au sein du cabinet du ministre délégué à la Sécurité, Robert Pandraud, le jeune énarque donne le feu vert à la reconduction de ces immigrés clandestins dans leur pays. En pleine cohabitation, ce premier charter devient une arme politique pour la gauche. Cela n’empêche pas Patrick Stefanini de poursuivre une brillante carrière, au cabinet du premier ministre Alain Juppé, dont il restera proche, puis au Conseil d’État. Bien plus tard, en 2007, il participe à la création du ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, voulu par Nicolas Sarkozy. Le Président le confie à Brice Hortefeux et, très vite, Patrick Stefanini en devient le secrétaire général. Ensemble, les deux hommes mettent en œuvre la politique d’«immigration choisie» promise par le candidat de la droite pendant sa campagne.



Immigration : quand un homme de droite s'attaque aux vieilles lunes 


Dans un livre, Patrick Stefanini, homme clé des politiques migratoires entre 2007 et 2012, invite les politiques à renoncer au "grand soir" et à nombre d'idées reçues.

Certains n'y verront qu'un livre politique à haut potentiel polémique. Il faut dire que le sujet s'y prête et le titre, Immigration, ces réalités qu'on nous cache*, est éminemment racoleur. Sans parler du parcours de l'auteur, Patrick Stefanini, qui éveille le soupçon : il fut secrétaire général du ministère de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité nationale sous Nicolas Sarkozy. L'ouvrage, publié ce jeudi, est pourtant plus riche et intéressant qu'il y paraît.

Plusieurs raisons l'expliquent. Parce qu'il a effectué l'essentiel de sa carrière sur les questions migratoires - il était déjà au cabinet de Robert Pandraud en 1986, quand éclate l'affaire du "charter des 101 Maliens" - Patrick Stefanini connaît le moindre chiffre et la moindre législation liés à l'immigration. Parce qu'il arrive aujourd'hui au terme de sa carrière, le haut fonctionnaire s'éloigne des idées toutes faites et des anathèmes et tire les enseignements de son expérience. Libre, enfin, de dire tout haut ce que, ni à droite, ni à gauche, ni dans la majorité actuelle, les responsables politiques n'osent énoncer.

Lire également dans ce blog :




https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !