https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Assimilation. En finir avec ce tabou français - De Lydia Guirous

Ce livre invite à rompre avec ce tabou qui nous paralyse. Celui de la peur d'assumer une nécessaire assimilation républicaine pour être pleinement français. N'oublions pas : l'intégration réussie s'appelle l'assimilation, l'intégration ratée, le communautarisme.


Face aux séparatismes et à la lâcheté de nombreux décideurs, Lydia Guirous plaide pour une réponse politique forte et courageuse : l'assimilation républicaine. Les polémiques autour de la question de l'islam et des revendications identitaires des jeunes de confession musulmane sont incessantes et lassantes. Au même moment, l'indigénisme, le racialisme, le décolonialisme, l'intersectionnalité gangrènent les lieux de savoir et d'influence... Infusés dans les esprits, ils diffusent le poison de la haine de notre pays. Ne nous voilons plus la face : l'« intégration » est un échec, qui nous renvoie au délitement de nos liens républicains et à une inéluctable désintégration sociale et sociétale. Il nous faut résoudre collectivement ce problème majeur pour que la France reste la France et que chacun s'y sente à sa place, uni, en toute égalité et patriote. La solution ? L'assimilation. Tabou dans le débat public, totem que l'on laisse lâchement à l'extrême droite, elle est un appel au sursaut plutôt qu'à la résignation face à la montée du communautarisme islamique. Ce livre invite à rompre avec ce tabou qui nous paralyse. Celui de la peur d'assumer une nécessaire assimilation républicaine pour être pleinement français. N'oublions pas : l'intégration réussie s'appelle l'assimilation, l'intégration ratée, le communautarisme.

Lydia Guirous: «L’assimilation contre la désintégration de la société française»

Dans son dernier livre, Assimilation. En finir avec ce tabou français (Éditions de l’Observatoire), l’ancienne porte-parole de LR estime que la République doit être ferme. Et prône aussi l’interdiction du voile dans l’espace public.

LE FIGARO.- Dans votre livre, vous prônez un retour de l’assimilation. Vous allez faire des vagues…

Lydia GUIROUS.-
Ce n’est pas mon propos. Je plaide pour un retour à l’assimilation parce que je pense que l’assimilation est la seule solution pour éviter la désintégration de la société française. Cela fait, en effet, trente ans que l’on dit que l’intégration est un échec mais on continue à vouloir l’appliquer alors qu’elle ne fonctionne pas face à un communautarisme islamique qui tente de bâtir une contre-société. L’assimilation n’est peut-être pas la meilleure solution, mais c’est la moins mauvaise. Notamment pour ces jeunes Français, nés de parents français mais qui rejettent les lois de la République et préfèrent les lois de la charia. L’enjeu est de faire de ces «Français de papier», élevés pour certains dans la haine de la France, des «Français de cœur». C’est le grand défi des années à venir, et on ne doit pas laisser ce sujet à l’extrême droite, comme ce fut le cas pendant longtemps pour la laïcité. L’assimilation, c’est une générosité. C’est une manière de dire à ceux qui arrivent: voici nos codes, nos héros, notre histoire, notre façon de vivre, faites-les vôtres et «vous serez un frère dans cette République».

À LIRE AUSSI :L’assimilation, une politique à réhabiliter

Une partie de votre famille politique a cependant longtemps défendu l’intégration…

C’est vrai, la droite a longtemps été obnubilée par la manière dont elle était perçue par les médias et la gauche… Cela dit, la gauche porte bien plus la responsabilité de la situation actuelle, caractérisée, dans certains quartiers, par la montée du communautarisme, le recul de la laïcité et du droit des femmes. La génération des années 1980, qui était encore dans la culpabilité postcoloniale, a tout lâché, notamment à travers un regroupement familial irrationnel et dérégulé. Cette disposition était une disposition humaniste, mais elle aurait dû être conditionnée à une exigence d’assimilation, afin que le pays d’accueil indique clairement aux personnes qui arrivent ce qu’il attend d’eux pour faire nation. Ce n’est pas ce qui s’est passé: la République a souvent cédé et les nouvelles populations, arrivant parfois dans des quartiers déjà communautarisés, n’ont pas fait l’effort de s’assimiler.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !