https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Barbara Lefebvre : Loi bioéthique, sécurité, gilets jaunes... Quand Emmanuel Macron fait du Talleyrand



« En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai », écrivait Talleyrand. 
La communication politique postmoderne est celle de publicistes appliquant à l'art de gouverner les outils marketing de la vente de lessive. Longtemps utilisée pour décrasser le réel et vendre du “rêve électoral”, la narration détergente des communicants ne trompe plus. Avec la crise de la Covid-19, les Français confinés ont eu le loisir contraint de lire, voir et écouter les errements de la com pour masquer les mensonges de l'exécutif, démasqués en temps réel par la presse libre, les chaînes d'info en continu, les réseaux sociaux et leur cruelle capacité à rappeler à tel ministre l'inanité de ses propos au regard de ceux de la veille ou du mois précédent.

De l'affaire Benalla à la réforme des retraites, des “gilets jaunes” à la loi de bioéthique, les Français observent l'exécutif ramer à contre-courant, fier de maintenir “un cap” qu'une majorité de citoyens, enquête après enquête, récusent. Les parachutages de milliards d'argent magique, dettes écrasantes pour les générations futures, ne les rassurent pas. Les Français expriment davantage qu'une inquiétude individuelle, ils crient leur désarroi face à l'impuissance politique à protéger la nation, et donc eux-mêmes, de la barbarie : barbarie douce du néolibéralisme post-démocratique et mondialiste, barbarie brute des délinquants et criminels impunis, quand ils ne sont pas libérés par milliers en quelques semaines.

En août 2020, le mistral a emporté les envolées communicantes sur le “nouveau monde” et l'impérieuse obligation de se réinventer, de restaurer notre souveraineté. Depuis le 13 avril, nous dissertions dans les journaux et débats télé-radio sur le “nouvel acte” du quinquennat. Des visiteurs du soir de notre bon roi parlaient de “révolution”; paradoxe qui devait nous alerter, mais la com macronienne ne repose-t-elle pas sur l'art de l'oxymore ? Certains crurent à un souffle démocratique avec dissolution ou référendum, un président courageux jouant son va-tout pour regagner une confiance perdue virant à la détestation. Certains crurent au tournant écolo, d'autres à une geste souverainiste. De tous côtés, on récupéra de Gaulle.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !