https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Institut Thomas More : Montée aux extrêmes · La Russie, l’Ukraine et nous

Chantal Delsol : Questions autour de l’interruption médicale de grossesse pour “détresse psychosociale”


Dans la foulée du projet de loi bioéthique, l’Assemblée nationale a approuvé un amendement du groupe PS qui étend la possibilité d’une interruption médicale de grossesse jusqu’à 9 mois au motif de «détresse psychosociale», notion aux contours flous. L’amendement doit encore passer devant le Sénat, et nous ignorons son destin. Il est cependant significatif de l’évolution des esprits.

À LIRE AUSSI : Qu’est-ce que la «détresse psychosociale», nouveau motif pour une interruption médicale de grossesse?

L’interruption médicale de grossesse pose d’autres questions que celles de l’IVG. Car dans le cas d’une interruption médicale de grossesse, on ne peut pas, comme dans le cas de l’IVG, débattre sur le statut de l’embryon - personne humaine ou pas? Ici, il s’agit clairement d’une personne humaine, à quelques jours de sa naissance.

Un impératif moral

L’immémorial «tu ne tueras pas» appartient à toutes les cultures sans distinction. Et cependant dans toutes les cultures il supporte des exceptions, toujours importantes, et parfois nombreuses. «Tu ne tueras pas» est un impératif moral, le plus grave sûrement, et la première des interdictions dans le Décalogue, qui représente la matrice morale de notre culture.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police