https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Eric Delbecque : «Les enseignants eux aussi sont désormais en danger!»


FIGAROVOX.- Un homme a été décapité dans le Val d’Oise, le parquet anti-terroriste a été saisi. La menace terroriste est donc toujours aussi vive sur le sol français?

Éric DELBECQUE.-
Indiscutablement. Elle n’a jamais vraiment baissé. On ne voit d’ailleurs pas pourquoi elle diminuerait dans les prochains temps. Notre pays souffre d’être la proie d’un certain nombre d’enclaves salafistes dans lesquelles se propage l’islam politique, le salafisme, qui constitue le carburant du djihadisme. Une fois de plus, on peut constater que nous luttons contre une idéologie qui aboutit, fatalement, à ce que les plus barbares et les plus carencés finissent par opter pour la violence.

Le professeur assassiné avait montré à ses élèves les caricatures de Mahomet. En plein procès «Charlie», la possibilité de caricaturer l’islam n’est donc toujours pas acquise en France?

C’est d’abord la liberté d’expression qui est en danger. Quant à la liberté de se moquer, ou de critiquer une religion, elle semble effectivement toujours fortement menacée. Et elle ne l’est plus seulement lorsque l’on exerce la profession de journaliste. Les enseignants sont désormais en danger lorsqu’ils se contentent d’exposer les débats qui existent au sein de notre société. Le procès Charlie démontre abondamment que des efforts demeurent à faire pour venir à bout du navrant syndrome du «oui, mais…». La liberté d’expression ne doit pas vivre en résidence surveillée. C’est à chacun, quelles que soient ses convictions philosophiques ou religieuses, d’admettre le droit des autres à ne pas partager ses croyances, y compris en s’en moquant. La laïcité républicaine suppose cette distance entre soi et ses valeurs personnelles. Une loi commune régit les relations entre les citoyens, elle s’articule sur des libertés individuelles et le respect d’un socle de tranquillité, que l’on appelle l’ordre public. Certains veulent aujourd’hui promouvoir un régime totalitaire (les salafistes) et d’autres (les «oui mais») sont prêts à toutes les compromissions et accommodements déraisonnables. L’esprit munichois n’est pas mort.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !