https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Jean-Thomas Lesueur : Islamisme - Pour une politique intégrale


Face à l’hydre islamiste, la mort de Samuel Paty sonnera-t-elle enfin l’heure de la mobilisation ? Si peu de jours après cette nouvelle tragédie, on voudrait le croire. Deux facteurs peuvent y contribuer : la singulière horreur de l’acte accompli par ce jeune terroriste, accueilli au titre de l’asile sur notre sol puis dépositaire d’une carte de séjour en mars dernier, et le fait que Samuel Paty était enseignant. La particulière ignominie du geste et le statut de la victime justifient, en quelque sorte, de dire « assez ». Une bonne fois pour toutes, assez !

Quelle forme politique donner à cet « assez » ? Trente ans de pleutrerie et de reculades depuis l’affaire du foulard à Creil en 1989 ont fait la démonstration que l’islamisme était un poison qui s’insinue dans tous les segments de la vie politique, sociale, culturelle de notre pays. Il sert à ce titre de révélateur de toutes les fragilités, de toutes les impasses, de toutes les défaites françaises de ces dernières décennies. Reconnaître l’ampleur et la profondeur du phénomène islamiste, c’est prendre la mesure de l’échec de notre politique migratoire et d’intégration, de la faillite de notre politique éducative, des impasses de certains pans de notre droit, des effets délétères de nombre de nos choix sociétaux, des conséquences nocives du renoncement à transmettre et à célébrer notre culture.

Seule une politique intégrale pourra effacer cet échec majuscule. Par « politique intégrale », nous entendons une politique coordonnée et de longue haleine qui ne se contente pas de faire agir, si utile que cela soit, la police et la justice, mais qui ambitionne de redresser les fondations de la cité, de garantir les conditions de la paix civile (qu’il faut substituer sans attendre à celles du « vivre ensemble ») et de servir le bien de la communauté nationale. Expulser des personnes « fichées S », fermer une mosquée, demander la dissolution d’associations sont des actes bienvenus, s’ils sont fondés en droit. Bienvenus mais insuffisants. Le vrai champ de bataille est culturel, éducatif et anthropologique.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !