https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Chantal Delsol : Liberté scolaire, le moment est venu


L'idéal républicain a connu récemment, en France, un curieux destin. Il a supplanté l'idéal socialiste dans les dernières décennies du XXe siècle, quand les intellectuels ont compris que leurs sympathies marxistes étaient désormais obsolètes. La République est alors redevenue une icône. Elle est aujourd'hui l'idéal français, partagé par tous les courants et partis. Pourtant, la République pour être sacrée n'en est pas pour autant intangible. Elle évolue avec le temps, comme toute chose humaine. La récupération de l'idéal républicain par nos socialistes désillusionnés, dans les années quatre-vingt, les a incités à récupérer une forme figée de la République, et pour ainsi dire une forme morte (c'est qu'ils avaient l'habitude des formes utopiques et figées) : il s'agissait de la République du XIXe, celle du “souvenir de Rome”. J'entends par là une République faite pour une société holiste, une République communautaire, dans laquelle tout le monde pense de la même façon et agit pareillement, dans la naphtaline de la IIIe République : le lundi matin à 9 heures, tous les écoliers de France ouvrent leur livre officiel de géographie à la même page.

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !