https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Nicolas Bouzou : Pourquoi l'annulation de la dette est une (très) mauvaise idée


Annuler une partie de la dette publique comme le proposent certains reviendrait à déclencher une attaque nucléaire alors que nous n'avons pas d'ennemis. Cette proposition commence à faire parler d'elle car elle coche les deux cases de la modernité démocratique : elle est démagogique et spectaculaire. Ces deux caractéristiques lui apportent une rente médiatique, certes temporaire mais qui néanmoins oriente le débat. Je tombe moi-même dans le panneau en prenant le temps d'expliquer pourquoi cette proposition est inutile et dangereuse, ce en quoi nous ferions bien de l'oublier rapidement pour nous concentrer sur des défis autrement plus importants.

Faire défaut sur une partie de la dette publique ne présente aujourd'hui aucun intérêt pour trois raisons que les économistes qui proposent cette mesure ne devraient pas ignorer. Premièrement, la plus grosse partie des mesures qui font exploser l'endettement public sont temporaires et destinées à nous sortir de la crise le plus vite possible. Il n'est donc pas certain que, sur le long terme, elle fasse augmenter nos ratios d'endettement aussi fortement que certains le craignent. 

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !