https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Gilles-William Goldnadel : «Traoré et Floyd: l’amalgame éhonté de ceux qui criaient hier “pas d’amalgame’’»

La gauche extrême, si prompte à vitupérer l’«instrumentalisation d’un drame» après chaque attentat islamiste en France, aura instrumentalisé sans vergogne l’insoutenable drame de Minneapolis. Ainsi et surtout que les images planétarisées de l’interminable calvaire du malheureux George Floyd.
Une idéologie névrotique a pu se donner libre cours à travers ce que j’appelle la foule médiatique déchaînée, qui a tous les attributs de la foule décrite jadis par Gustave Le Bon et Freud: hystérie, puérilité et religiosité. La religion idéologique actuelle qui interdit tout raisonnement, c’est ce racialisme sélectif et victimaire qui exalte passionnément les différences. Il est l’exact contraire du raisonnement non raciste de bon aloi.
Voyez le contraste: en France, après les massacres perpétrés par des terroristes islamistes, l’heure était à Charlie et aux «marches blanches dignes et silencieuses». Et surtout au «pas d’amalgame» avec l’ensemble de la population musulmane. Cette crainte légitime de l’amalgame entraîne souvent la censure de vérités taxées arbitrairement d’«islamophobes» par un clergé médiatique sourcilleux et son Église cathodique.
La «colère noire» américaine et ses avocats, en revanche, prônent ouvertement l’amalgame obligatoire. Des policiers américains sont racistes? Ceux-ci doivent être sanctionnés? Bien davantage: les policiers blancs sont racistes et leur racisme est systémique de par le pseudo-«privilège blanc». Quant aux débordements violents, aux agressions de passants et aux pillages, ils sont inévitables, sinon compréhensibles, voire légitimes.
Lire la suite sur LeFigaro.fr

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !