https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

François-Xavier Bellamy: «Régler ses comptes avec la France, ce n’est pas vouloir la justice»

Les récentes manifestations «antiracistes» sont un symptôme supplémentaire du mal profond qui traverse la société française. Ce mal est mortel. La tâche essentielle de la politique, dans les trente années à venir, sera de sauver notre pays de la fracturation définitive qui le menace ; le reste est presque accessoire.
Peut-être est-il déjà trop tard ; mais dans l’incertitude, nous n’avons pas d’autre choix que de nous engager de toutes nos forces, avec l’espoir qu’il nous reste une chance, et assez de temps pour la saisir.
La France devient une juxtaposition de communautés sans plus rien qui nous attache, une collection de rancœurs et de ressentiments, une conjugaison de conflits: Blancs contre «racisés», hommes contre femmes, urbains mondialisés contre exclus déphasés, coupables contre victimes… Chacun est réputé agir et parler pour ses intérêts. Peut-il encore exister entre nous la conscience d’un bien commun?
Lire la suite de la tribune sur LeFigaro.fr

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !