https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Institut Thomas More : Montée aux extrêmes · La Russie, l’Ukraine et nous

Gilles-William Goldnadel : Une IMG jusqu’au 9ème mois pour ‘‘détresse psychosociale’’? C’est consacrer une notion floue et subjective



Totems et tabous de l’époque névrotique sans nuances. Le féminisme est un totem, y compris le plus agressif. La mise en question du droit à l’avortement? Un tabou, y compris quand celui-ci est excessif.

Pour ne prendre que l’exemple le plus récent, France Culture, samedi, expliquait que mère Teresa avait déçu: «Depuis son prix Nobel de la paix en 1979, mère Teresa, fondatrice des Missionnaires de la Charité, est devenue une personnalité décriée en raison de sa position sur l’avortement.» Vous avez bien lu «décriée». Comme l’écrit avec subtilité l’Abbé Pierre Amar sur Twitter: «Quand tu es dans le camp du Bien, tu dois forcément être pour l’avortement» et de poursuivre ironiquement, «dites donc France Culture, vous n’allez tout de même pas reprocher à mère Teresa d’être catholique?».

Tout est dit: dans un monde prétendument humaniste où la vie humaine est considérée comme sacrée, y compris celle des pires criminels que l’État ne saurait tuer sauf à se conduire en assassin, la question de la vie des enfants ne doit pas être posée, sous peine d’attenter à la cause sacro-sainte des femmes.


https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police